Le Petit Bleu 19 juillet 2010
Le Petit Bleu 19 juillet 2010
Affiche grande semaine basque
Affiche grande semaine basque

Pelotaris crescendo. Mal débuté avec la défaite de David et Christophe contre Orthez, ce samedi 10 juillet a fini par une très belle finale du tournoi Francis-Landrieu. En pelote cuir, à 28 partout, nous pensions que les agenais pouvaient s'imposer mais les retours d'errebots et les buts coté filet d'Hervé Etchemendy firent la différence. Au tournoi du regretté Francis  les équipes battues n'étaient pas en harmonie pour éviter une finale entre Olivier-Lionel contre Seb.-Clément. Frappes et carambos de Clément, buts vicieux de Seb. firent la différence en fin de partie. Bravo à tous les pelotaris. A Stéphane et cette idée de tournoi. Pascal et cette création du trophée. Vous toutes et tous.En légende de cette photo : le podium en présence à droite d'Anne-Claire Landrieu, ses enfants, Marie, Antoine et Germain. On se retrouve le 22 juillet pour une nouvelle fete. jp

Le Petit Bleu 30 juin 2010
Le Petit Bleu 30 juin 2010
Le Petit Bleu 22 juin 2010
Le Petit Bleu 22 juin 2010
Le Petit Bleu 11 mai 2010
Le Petit Bleu 11 mai 2010
Petit Bleu avril 2010
Petit Bleu avril 2010
Le Petit Bleu mars 2010
Le Petit Bleu mars 2010
Le Petit Bleu mars 2010
Le Petit Bleu mars 2010

Evènement au Complexe Omnisport de Boé

ça va encore frapper

Publié le 02/03/2010 03:52 | J.-P. T.

ça va encore frapper, à l'image de cette belle attitude du pelotari de pala corta.

Les pelotaris agenais sont dans une période de compétition, de qualification, dans toutes les séries, les disciplines. Que ce soit en pelote gomme ou pelote cuir, au mur à gauche ou en place libre. Fin mars, à Marmande, seront distribués les premiers titres départementaux ensuite, il faudra penser au championnat de ligue pour les 2e, 3e et 4e séries et pour les pelotaris agenais et du département essayer de décrocher un titre régional. Dans cette discipline de pelote gomme, place libre et ces séries dites « inférieures » la FFPB n'a toujours pas encore décidé de donner son accord pour que ces compétitions régionales aboutissent vers un championnat national, comme avec les premières séries. Les clubs, les dirigeants ont beau faire le forcing depuis quelques années, rien ne filtre au sein de la FFPB. Les dirigeants basques se consacrent davantage aux disciplines de mur à gauche et trinquet (pelote cuir), beaucoup plus spectaculaires. C'est ainsi. Pourtant, il faut se rappeler que par le passé et encore aujourd'hui, de nombreux pelotaris de place libre sont devenus d'excellents joueurs, titrés, sur des aires de jeu couvertes. « Le pelotari est patient, endurant, comme sur une cancha et de temps en temps, il attaque », diront les anciens. Rien n'est perdu. Et surtout pas pour la paire Stéphane Salafranque-Hervé Mestre qui domine et devrait, sauf accident, fouler la cancha marmandaise lors de la finale de 2e série. Ce duo qui s'impose également dans le tournoi Francis-Landrieu qui reste l'animation quotidienne au COJC. ça se passe moins bien pour l'autre équipe du SUA, Pierre Cavéro-Lionel Lafargue. La qualification semble compromise et il faudra vite se remobiliser pour le championnat régional.

Vers un titre

En 3e série que pourrait-il arriver à l'équipe agenaise, Clément Bernard-Bédrines-Lionel Réus, pour se retrouver, le 28 mars, à Marmande ? Un virus ! C'est vrai que Clément n'est pas à sa place dans cette catégorie. Il devrait jouer à « l'étage » supérieur. La commission sportive devra se pencher sur les classements des pelotaris pour arriver à des parties plus équilibrées. On doit impérativement relever le niveau de chacun et Clément, pour progresser, doit vite retrouver la 2e série. Clément et Lionel pourraient retrouver, pourquoi pas, d'autres Agenais qui font également un très bon parcours, Bastien Canovas-Pascal Cavaillé ou Vincent Boué-Pascal et Richard Jounaux. Réponse à la fin du mois. En 4e série, pelotaris jeunes ou débutants, Joffrey Doumerc-Benjamin Barabace devraient se retrouver dans le « même bus » des pelotaris précédents, via Marmande. Après le département, champions, finalistes ou pas, de nombreuses équipes du SUA participeront au championnat de ligue avec, au bout, un titre régional. On connaît la suite. Il n'y en a pas. Dans quelques jours d'autres pelotaris changeront d'instruments et d'aires de jeu. En paleta, pelote cuir, mur à gauche, David Grignon-Christophe Peyrilles (1re série) entraîneront avec eux, en 2e série : Clément Bernard-Bédrines-Benjamin Barabace et Abdel Bencharqui-Lionel Lafargue, avec au final, des qualifications nationales pour David et Christophe. Par le passé de nombreux titres sont venus enrichir le palmarès de la section dans cette discipline de paleta, pelote cuir, mais en place libre. De 1983 à 1995, les Francis Bernès, Frédéric Coulon, Philippe Bonafi, Philippe Raso, Christian Paillole et Frédéric Petitjean ramenèrent des titres nationaux. De site en site, de compétition en compétition, de discipline en discipline, les pelotaris du SUA sont sur toutes les canchas avec toujours la même envie de frapper, encore frapper.

Bientôt pelotari

Dans quelques années, Théo, le grand frère qui commence à fouler la cancha du COJC, viendra avec son frère Max, nouveau venu au foyer de Dana et Arnaud Marsan, pelotari-éducateur du SUA. Félicitations et tous nos vœux de bonheur « aux frangins ».

 

Publié le 16/02/2010 03:50 | J.-P. T.

Les Lampions se sont éteints

Pelote basque. SU Agen à Rabal et au COJC

Un beau geste de yoko-garbi.
Un beau geste de yoko-garbi.

Pas pour longtemps. Ils vont se rallumer très bientôt. Le mur à gauche du COJC (centre omnisports Jacques Clouché) accueillera pour la 88e Semaine Basque, les finales nationales de paleta pelote cuir. Un autre grand événement de pelote basque pour le président, Olivier Billaud, les pelotaris agenais, du département et les amoureux de ce sport qui devrait une nouvelle fois, attirer un très nombreux public fin juillet. Des pelotes qui vont continuer à rebondir au sein de la section du SUA avec les phases finales, dans toutes les disciplines agenaises, comme ambition. Et quelques équipes commencent à pointer le bout de leur pala…

Stéphane Bonafi à grosse pala

Finaliste du championnat de France de paleta pelote gomme, place libre, la saison dernière avec Antoine Ramonet, Stéphane Bonafi débutera la saison, dans cette discipline, avec Nicolas Génaudeau, sous les couleurs du SUA. Des couleurs qui pourraient changer. De nouveaux polos sont arrivés. Les nombreuses manifestations de pelote basque attirent du public, des connaisseurs et des logos publicitaires pourraient venir s'ajouter au premier sponsor qui sera sur ces prochains maillots. Stéphane Bonafi comme la centaine de pelotaris l'endosseront ; « Je vais reprendre la grosse pala, place libre. J'ai été champion de France en 2000 avec Thierry Bordes. C'est une discipline qui me plaît. » Il fera équipe avec Michel Harguindéguy (Gradignan), pelotari bien connu des Agenais qui est venu souvent au Tournoi des As. Des Agenais qui, il y a quelques années, s'étaient très bien comportés avec cet instrument très éprouvant. David Grignon et Gil Casali furent vice-champions de France en 1995 tout comme Philippe Raso et Florent Biscarra en 1998.

Tournoi Françis-landrieu

Au COJC, tous les jours, en fin de journée se dispute le tournoi Francis-Landrieu. Quarante pelotaris et quelques filles viennent se distraire, apprendre, se taquiner avec un petit air de compétition et souvent une pensée pour leur copain Francis, trop rapidement disparu. Les finales de ce tournoi devraient se situer fin mars. Après cette belle et grande manifestation du samedi 6 février, les lampions se sont éteints. Avec la détente et l'adresse qu'on leur connaît, les pelotaris vont vite les rallumer.

PUBLIÉ LE 09/02/2010 03:52 | LADEPECHE.FR

Pelotarissimo

Pelote basque. SU Agen, la fête au mur à gauche.

Le podium du yoko-garbi. Le maire de Boé, représentant de la CAA, Christian Dezalos, vient de remettre la coupe aux vainqueurs basques.
Le podium du yoko-garbi. Le maire de Boé, représentant de la CAA, Christian Dezalos, vient de remettre la coupe aux vainqueurs basques.

Deuxième importante manifestation et deuxième succès. Les sourires des dirigeants et pelotaris agenais en disaient long, samedi soir, au club house, lors du final de cet après-midi de pelote basque. Combien étaient-ils à applaudir les gestes, les bondissements, les revers à une ou deux mains, les volées, les plongeons sur la cancha du COJC ? Trois cents selon les responsables du site, quatre cents diront les aficionados. Dans les deux cas, le pari de remplir les tribunes était gagné. Tellement bien que les dirigeants de la FFPB avec à leur tête le président Jean-François Pascassio-Comte s'adressant à Olivier Billaud : « Président agenais, en plus de vous intégrer dans la semaine basque, fin juillet, je vous promets, dans quelque temps des championnats d'Europe. » Ce mur à gauche plaît à tous. Nous le savions dès les premiers coups de pala.

Les finales

Les Agenais laissaient place à la compétition. Quatre clubs, Aviron Bayonnais, Ogeu-les-Bains, Biarritzarrak et Saint-Martin-de-Seignanx. Des Basques, des Béarnais, des Landais allaient fouler la cancha du COJC. Le Sud-Ouest était bien en place. La finale qui opposait, dans la discipline du yoko-garbi (petit chistera), l'Aviron Bayonnais à la pelote ogeuloise, fut magnifique. Quatre juniors (18-19 ans) qui montrèrent de belles qualités de pelotaris, dans cette spectaculaire discipline. Menés au score en début de partie (20-13), les Basques, par des changements tactiques et des buts difficiles à reprendre, revenaient à la marque et enlevaient le titre (40-32). En pala corta, Nationale B, d'autres Basques se présentaient. En face d'eux, les Landais de Saint-Martin-de-Seignanx. Moins de gestuelle dans cette catégorie qui demande force et frappe. Des cogneurs qui ont dans la main un morceau de bois de 900 grammes. Les pelotaris de Biarritz menés de bout en bout dans cette confrontation, laissèrent, fort justement, le titre national aux Landais. Le public venait de voir et d'apprécier plusieurs instruments de pelote. Dans les mois et années à venir, d'autres manifestations seront programmées. D'instrument en instrument, de mur à gauche en place libre, la section du SUA sera toujours présente sur les canchas. Et Samedi, la FFPB et son président, les responsables des ligues du Béarn, des Landes, des Pyrénées (Philippe Maumet), M. Bonafous, président honoraire, Max Vianes (tous deux Toulousains) étaient revenus pour cette deuxième et belle manifestation. L'agglomération agenaise était représentée par Christian Dezalos, maire de Boé. Les pelotaris du SUA avaient gagné leur pari. La fête de la pelote était réussie. J.-P. T.


Petit Bleu 3 février 2010
Petit Bleu 3 février 2010

Une autre dimension.

Pelote basque. Le club agenais se prépare à vivre à un grand moment, à Rabal et au centre omnisports Jacques Clouché.Rendez-vous le 6 février.

Depuis plus de 20 ans, les pelotaris du SUA en rêvaient. Le mur à gauche est bien là. Mais à penser que le club d'Agen, la CAA seraient programmés sur le calendrier de la 88e Grande Semaine Basque, les pelotaris n'auraient pas joué un kopeck. Cette Semaine Basque est organisée pendant l'été. Toutes les finales, dans toutes les disciplines et catégories se jouent en fronton de plein air (place libre) et mur à gauche (fronton couvert). Le mur à gauche du COJC (centre omnisports Jacques Clouché) recevra les finales cadets et seniors de paleta pelote cuir. Un événement.

Un peu d'histoire

Qui aurait pu penser que, depuis ce soir d'hiver de 1945, dans un sombre grenier du centre-ville, 65 ans après, la section agenaise allait devenir un des clubs phares de la FFPB. C'est plus tard, grâce au duo Beñat Fordin-Jean-Pierre Thoumas et pendant de longues années, dans la discipline de pelote gomme pleine, place libre, que le club souvent titré, va sceller son histoire. Pourtant tout ne fut pas « un long fleuve tranquille » à l'exemple de la Garonne. Une période noire avec les inondations de février 1952 qui dégradèrent la cancha. Et le fronton placé derrière les tribunes d'Armandie, ne put supporter de telles calamités. Il s'effondra. Le 3 mai 1953, M. Armand Bastoul, président d'honneur de la section et M. Monchany, directeur de la jeunesse et des Sports inauguraient le nouveau fronton du stade Armandie. Les abbés Mourguy, Lascanotéguy (en soutane), les frères Unhassobiscay, Bichendaritz et Jean Uruty viendront en démonstration à chistera. À ce moment-là, les parties se déroulaient derrières les tribunes, en bois, du stade Armandie et après les matchs de rugby, les spectateurs applaudissaient les performances de ces Basques bondissants…

Une aire de jeu pour garer des voitures

En 1960, la section du SUA reprend son souffle grâce à Emile Béziat (Milou), président et Serge Vercellino (le Patch) l'incontournable. En 1963, un fronton en pierres de taille, sera construit par l'entreprise Vercellino. Les Agenais vont accumuler des titres régionaux, en pelote gomme et cuir. La place libre n'a pas encore sa place sur le plan national. Vingt ans plus tard, le fronton est démoli. Sacrilège. Pour faire un parking ! Le dimanche 18 septembre 1983, le maire M. Ricci, le colonel Le Charles, le président de la FFPB, Maître Abebery et Jean Calvo, président de la section inaugureront le fronton biface, au Parc des Sports. Durant cette période, la section va de nouveau revenir au premier plan. Francis Bernès-Frédéric Coulon seront sacrés champions de France de paleta pelote cuir. Philippe Bonafi-Jean-Pierre Thoumas (1re série, gomme) ; Jean-Jacques Lompech-Frédéric Petitjean (2e série, gomme) ; Francis Bernès-Frédéric Coulon (1re série, cuir) ; Philippe Bonafi-Gil Casali (juniors, gomme) et Jean-Bernard Darchy-David Grignon (minimes, gomme) ramèneront les titres pyrénéens. En 1985, le 8 septembre, pour le 40e anniversaire, Jean Calvo, le président, organise une grande journée de la pelote. Le député M. Chollet, en connaisseur, MM. Neyrat, Laborie et maître Gonelle feront l'honneur d'assister à cette belle journée. Quelques années plus tard, Michel Couture, nouveau président, organisera un tournoi international. Un succès.

L'histoire des pelotaris est en route. Le fronton place libre est toujours debout et accueille les pelotaris de la pelote gomme, base de ce sport.

Depuis le 3 octobre 2009 et l'inauguration du mur à gauche, la section vient de prendre une autre dimension. D'autres disciplines sont venues s'ajouter et le nombre de licenciés a doublé. La FFPB s'en félicite et vient de programmer de nombreuses compétitions nationales et bientôt internationales. Samedi 6 février et toute l'après-midi se croiseront jeunes et seniors, hommes et femmes, les instruments de frontenis, pala gomme, pala corta, chistera (petit gant). Les pelotaris ne rêvent plus de mur à gauche. Olivier Billaud et son jeune bureau, très actif, rêvent de plaisir, de jeu, de compétitions et de victoires. En se souvenant des paroles du biophysicien, Henri Broch : « Le droit au rêve a pour pendant le devoir de vigilance. »

Publié dans le Petit Bleu le 26 janvier 2010, par J-P.T.

L'élite de la pelote à Agen

AG de la ligue Midi-Pyrénées.

Les anciens de la section du SUA ont beau réfléchir, ils n'avaient jamais vu à une assemblée autant de personnalités. Le gratin national de la FFPB et international avec la présence de Dominique Boutineau président de la FIPB, avait répondu à l'appel du président de la ligue Midi-Pyrénées Philippe Maumet qui, en préambule, remerciait les dirigeants agenais avec en point de mire : « Ce mur à gauche au COJC résonne dans toutes les ligues de l'Ile-de-France en Provence. » Pendant quatre heures la pelote va aller de dirigeants en dirigeants. Peyo Hiriart, conseiller technique national, donnera les très bons résultats de pôle France-Espoir de Toulouse. Jacques Pla (DTN) portera l'accent sur le plan international. « Au nombre de médailles, la France se classe deuxième derrière l'Espagne et devant le Mexique » et d'ajouter « l'Argentin commence à se spécialiser et ne se disperse pas, au nombre d'instrument, comme on pourrait le faire dans nos clubs. » Le président de la FFPB, Jean-François Comté-Pascassio dira quelques mots sur la ligue professionnelle qui comprendra trois disciplines, la main nue qui vient de rejoindre la cesta punta et le grand gant chistera. Avec fierté, il signale qu'il va bientôt finaliser, par une école d'ingénieur, un fronton mobile de 8 mètres de large et 5 mètres de haut et des structures éducatives. « Il faut savoir que la pelote basque a sa place partout. » Le handisport et le sport adapté n'étaient pas oublié et si Nicolas Génaudeau, éducateur et pelotari du SUA, vient de trouver des créneaux horaires au COJC, à Masseube (32) et à Tarbes avec Alain Garcia, les Tarbais sont en contact avec des clubs espagnols. « Il faut développer cette discipline à condition d'être aidé par l'état », concluait le président.

Les jeunes

Les jeunes ne pouvaient pas être oubliés. La force de tous les clubs. Jean-Marc Bats (ligue des Landes et conseiller technique et pédagogique), demandait à tous les éducateurs de faire des efforts. Il résumait en deux mots : rassembler et repérer. Rassembler dans les départements, les régions et repérer dans les stages nationaux, d'où sortira l'élite. « Nous pouvons également créer des tête à tête (un contre un), dans la spécialité de chacun. » Les membres restaient attentifs et quand Christian Lagourgue (Béarn) présenta les prochains championnats du monde, du 1er au 10 octobre, sur les trois sites, Pau, Oloron et Lescar, tout le monde se sentait concerné. Treize jours de compétitions, 20 pays et 600 athlètes, qui côtoieraient le Béarn. Puis les anciens prirent « un coup de jeune » avec les paroles du président de la fédération internationale de pelote basque, en espagnol les initiales sont FIPV (Vasque), Dominique Boutineau : « Quand j'ai su que l'AG se faisait à Agen, je n'ai pas hésité. Quatre ans d'études dans votre charmante ville et des parties de pelote derrière les tribunes d'Armandie avec Bernard Fordin, Serge Vercellino (disparus), Mathias Nieto et Jean-Pierre Thoumas. ça ne s'oublie pas. Que de bons souvenirs. » Nous aussi président.

Dans la semaine basque

Le plus fort était à venir et clôturait cette assemblée. Olivier Billaud, président du SUA et David Grignon venaient de faire du bon travail : organisation, réception, communication. La FFPB leur renvoyait la pelote et quelle pelote. La CAA et le mur à gauche du COJC seront programmés dans le prochain calendrier de la Semaine Basque cet été. Quel honneur. Autre satisfaction pour les dirigeants agenais, samedi 6 février, à partir de 16 heures, se dérouleront les finales de chistera juniors et pala corta seniors. Le mur à gauche n'a pas fini d'être sollicité.

La FFPB en quelques chiffres

Licenciés à la FFPB : 20 000

Licenciés ligue Midi-Pyrénées : 1 800

Nombre de ligues : 10

Nombre de disciplines : 22 en France et 14 internationales

Nombre de pays qui pratiquent la pelote : 28

Aires de jeu : 3

Nombre d'instruments les plus utilisés : 7

(Publié le 19 janvier 2009.)

ça caille mais ça frappe…

Tous les mercredis après-midi, les jeunes s'entraînent à l'école de pelote, au COJC.
Tous les mercredis après-midi, les jeunes s'entraînent à l'école de pelote, au COJC.

Les pelotaris du SUA sont sur tous les frontons. Dans le département avec le championnat et la discipline de pelote gomme pleine, place libre. Climatiquement, les pelotaris comme beaucoup de sportifs ont des problèmes et de nombreuses parties n'ont pas eu lieu. En revanche, à pala corta, un fronton couvert, David Grignon et Stéphane Bonafi sont allés chercher leur deuxième victoire dans cette discipline. Vainqueurs à Hendaye (40-23). Leur prochaine partie, samedi 16 janvier, au COJC (centre omnisports Jacques-Clouché), contre les Landais de Larroin, après l'assemblée générale de la ligue Midi-Pyrénées, s'annonce qualificative. Une victoire leur ouvrirait la porte des quarts de finale. Ce serait une belle performance pour un duo habitué à la place libre.

Stéphane Salafranque, fraîchement nommé au bureau de la section en tant que responsable de la commission sportive, n'a pas chômé. Il vient de proposer un tournoi qui réunira 2e, 3e et 4e séries, à paleta pelote gomme pleine. Ce tournoi servira également à préparer les prochaines compétitions régionales de cette discipline de mur à gauche. Tantôt place libre, tantôt mur à gauche, les pelotaris n'ont pas fini de changer de gestuelle. Stéphane a eu une excellente idée, ce tournoi portera le nom du regretté ami et pelotari, décédé accidentellement, Francis Landrieu. D'autres gestes et d'autres déplacements seront réalisés, le mercredi 27 janvier et tous les mercredis du mois de février, de 9 heures à 12 h 30, au COJC, avec le sport adapté sous la conduite de Nicolas Génaudeau, éducateur et pelotari du SUA. Après Stéphane Salafranque qui vient de prendre ses nouvelles fonctions avec motivation, les jeunes femmes Laure et Sophie, ne voulaient pas être en reste. Elles tiendront une permanence, tous les vendredis, en fin d'après-midi, pour accueillir toutes les personnes désirant des conseils sur la section du SUA. Aux frappes, carambolages s'ajouteront des sourires…

AG de la ligue Midi-Pyrénées

Le comité directeur et les membres de la Ligue Midi-Pyrénées se réuniront en assemblée générale, le samedi 16 janvier, à partir de 9 heures, au restaurant « Le Saint-Jacques », en présence du président de la Fédération internationale de pelote basque, Dominique Boutineau. À l'issue de cette réunion, les membres de la ligue iront visiter le centre omnisports Jacques-Clouché. Ils pourront également assister à la partie de pala corta qui opposera Agen à Larroin (40). Premières pelotes à 15 heures.

(Publié le 12 janvier 2009.)

Après le sapin, au turbin...

(Petit Bleu du 06/01/2010).

2009 c'est fini et le samedi 3 octobre restera une date importante, un des plus grands moments de l'histoire de la section de pelote basque du SUA, avec l'inauguration du centre omnisports Jacques Clouché et ce magnifique mur à gauche. 2010 débute. Dans cette nouvelle aire de jeu, il faudra écouter, apprendre. Après plus de soixante ans de place libre (premiers gestes en 1945), les pelotaris devront changer leurs habitudes et attitudes. Heureusement des stages sont passés par là et les chevronnés, les leaders Grignon, Bonafi, Peyrilles, Blanchard et le jeune Abdel Bencharqui seront là pour donner quelques conseils. Ensuite, il sera temps de penser aux finales, aux titres, aux sélections, comme par le passé en se rappelant les paroles de l'ancien président de la ligue Midi-Pyrénées et vice-président de la FFPB, Robert Bonafous, amoureux de ce sport et toujours présent lors des manifestations agenaises : « Avec tous ces excellents résultats par le passé, ces nombreux titres régionaux et nationaux, vous êtes une section enviable et ce mur à gauche est la récompense de votre travail et de votre assiduité. » Et pour cette nouvelle année, le bureau vient de s'étoffer, les jeunes rentrent en force avec de nouvelles idées. Frédéric Durand, très sollicité, va prendre un peu de recul et secondera Sébastien Moles, responsable des réceptions (achats, événements et buvette).

En février, ça va frapper

Pendant que les pelotaris du SUA participent au championnat 47 en paleta gomme, place libre, avec succès, ce début d'année au COJC s'annonce bruyant. La FFBP et la ligue Midi-Pyrénées viennent de programmer à la section du SUA, les phases finales du championnat de France. Les pelotes cuir vont caramboler, le samedi 30 janvier, lors des demi-finales de pala corta et le samedi 6 février, avec les finales de chistera juniors et pala corta seniors. Cette journée verra également des Agenaises et Agenais se produire en paleta cuir juniors et des équipes mixtes en frontenis emmenées par Laure Serret et Cécile Lafargue. Ce mur à gauche plaît beaucoup et ce n'est pas fini.

Dax bat Agen en corta

Malgré un très bon palmarès en place libre et de nombreux titres nationaux, l'équipe fanion du SUA, David Grignon et Stéphane Bonafi, est toujours en rodage dans la discipline de pala corta. Face à des Landais plus aguerris dans cette discipline, la partie fut d'entrée de courte durée (40 minutes). Peu d'échanges et les buts de l'arrière, Dominique Arrijuria, contrarièrent très souvent le duo agenais (40-27). Cette défaite n'enlève en rien la valeur de l'équipe agenaise qui, avec tous les autres pelotaris, doit se mettre au turbin.

Le nouveau bureau

Président : Olivier Billaud ; Trésorier : David Grignon ; Secrétaires : Laure Sermet et Sophie Maraillhac ; Responsable des réceptions : Sébastien Moles ; Responsable des calendriers sportifs : Stéphane Salafranque : Site et forum : Clément Bernard-Bédrines.

Liens Utiles

Forum du club!
Forum du club!
Ligue Midi-Pyrénées de Pelote Basque.
Ligue Midi-Pyrénées de Pelote Basque.
Fédération Française de Pelote Basque.
Fédération Française de Pelote Basque.
Site Frontons Place Libre
Site Frontons Place Libre
Demande de licence
A retourner au club avec certificat médical
demande de licence originale.pdf
Document Adobe Acrobat 18.3 KB
Occupation Mur à gauche 2016/2017.
Mur à gauche exclusivement réservé aux licenciés du club.
Tableau_d'occupation_du_mur_a__gauche201
Document Adobe Acrobat 118.1 KB